Historique

Soixante ans d’histoire…

vue par les acteurs majeurs des Choralies !

Plus de soixante ans de Choralies à Vaison-la-Romaine en 23 éditions ! Voici une brève rétrospective à travers des expressions de quelques acteurs majeurs : les responsables d’À Cœur Joie, les membres de l’organisation, les journalistes et, bien sûr, les Vaisonnais.

En 1950 se tient le premier rassemblement national de l’association À Cœur Joie à Chamarande, en Essonne. « Cham 50 » rassemble 600 jeunes choristes de toute la France – mais aussi du Maroc, d’Algérie, d’Allemagne – qui préparent en 5 jours le clou du rassemblement : un concert à la salle Pleyel à Paris.

Et en 1956 les Choralies s’internationalisent ! Quelques 500 choristes étrangers ont été invités à partager avec nous leur passion.  Cette année-là, des groupes de 10 pays sont présents : Allemagne, Angleterre, Hollande, Belgique, Italie, Espagne, Autriche, Suisse, Danemark, Espagne, USA. Enfin, nous donnons à voir en France des chœurs et choristes du monde entier.

Les Choralies ont une dimension humaine de grande valeur. C’est un festival produit pour des passionnés, et par des passionnés. Depuis toujours, les bénévoles ont permis de faire vivre ce festival.

Après le succès de « Cham’50 », il faut envisager un lieu capable d’accueillir plusieurs milliers de jeunes choristes dès 1953. En quelques heures un accord est conclu avec le maire de Vaison-la-Romaine, Théo Desplans : les « Choralies » deviendront un fer de lance pour la notoriété de la cité antique.

À cette époque, les Choralies proposent davantage qu’une rencontre musicale. De nombreux artistes éprouvés en des techniques variées : peinture, photo, cinéma, danse, poésie, théâtre… sans oublier la musique aux multiples formes, apportent leur précieux concours pour vous suggérer les ouvertures enrichissantes sur leur métier, leur idéal. Leur seule présence parmi nous favorise un climat de lumière et de curiosité sympathique. 

En 2010, quelques semaines avant les Choralies, disparaissait Marcel Corneloup, promoteur de la dimension européenne du chant choral. Il écrivait en 1986 :

Plus que tout art, le chant choral conduit chacun sur les chemins de la rencontre des autres, quels que soient leur culture, leur connaissance, leur langue, leur âge, leur état de santé. Les Choralies restent un laboratoire de rencontres et de partages pour les cœurs prêts à s’émerveiller.

Les 22 dernières Choralies en chiffres

  • 800 ateliers
  • 100 000 heures de répétitions
  • 80 000 participants
  • 8 000 bénévoles
  • 2 000 concerts
  • 400 000 auditeurs
  • 1 500 000 repas servis
  • Des dizaines de milliers de tonnes de matériel manipulé
  • 20 orages
  • des millions d’éclats de rire…